Legends Of Tomorrow: S1, épisode 3

***    Episode 3 : « Blood Ties »    ***

Diffusion US : 4 février 2016

En avant pour le 3ème épisode de la série, qui débute son introduction 1700 ans plus tôt, dans l’Ancienne Egypte : un maitre Jedi individu s’infiltre dans les appartements de Vandal Savage, alors Grand Prêtre égyptien, et tente d’assassiner ce dernier (lamentablement). Une fois démasqué, nous apprenons qu’ il s’agit en fait de Rip Hunter, qui semble avoir bien caché sa petite tentative de meurtre loupée au reste de l’équipe !

Générique, puis retour en l’an 1975 mais cette fois en Allemagne ! Petit rappel des faits : Hawkman vient d’être tué par Savage, Hawkgirl est grièvement blessée et notre équipe à pris la fuite après avoir mis K.O l’Immortel.

Alors que Prof Stein et Atom utilisent la technologie de ce dernier pour sauver Hawgirl en s’infiltrant dans son sytème sanguin, et ainsi détruire les éclats de dague parcourant son corps ( passages plutôt sympathiques ! ), Rip Hunter et White Canary se dirigent vers la banque qui hébergerait la fortune de Savage afin de ruiner ce dernier, et ainsi ralentir son ascension mortelle.

La banque est plutôt bien défendue puisqu’en 1975, en Allemagne, sachez que des Ninjas et des mercenaires Sud-Africains ont remplacé les banquiers habituels. Mais cela n’effraie pas White Canary qui grâce à l’entraînement de Raa’s Al Ghul, n’en fait qu’une bouchée !

Et pendant ce temps, comme on s’ennuie ferme sur le WaveRider, Captain Cold et son frère débile ( syndrome Prison Break je suppose …) décident d’aller voler une émeraude pour passer le temps ! Si nous pensions de prime abord que des raisons purement malhonnêtes motivaient ce hold-up, il semblerait que Captain Cold ne soit pas aussi intéressé par le profit qu’il ne le laisse penser. Et ce au risque de merdouiller salement avec les lois temporelles (no spoil).

Rip et White Canary apprennent de leur coté grace à un banquier ninja qu’une petite réception est organisée par Vandal Savage afin d’organiser un rituel satanique sur la dépouille de HawkMan. A défaut de mettre la main sur la fortune de l’Immortel, ces derniers se disent que ça pourrait être sympa d’éviter que la mémoire de Carter ne soit ainsi souillée !

Cette petite sauterie entre bad-guys nous apprendra que  Vandal et sa bande s’avèrent être en fait une horde de vampires (Putain de Twilight …), et le sang de Carter semble offrir à ses fidèles une espérance de vie revue à la hausse.

Rip et Sarah sont finalement fait prisonniers, et sont une fois de plus secourus par le reste de l’équipe. Mais cette fois, Rip parvient à tuer Savage (temporairement évidemment, puisque seule HawkGirl peut en venir à bout définitivement), et la Team Legend récupère le corps de HawkMan afin de lui offrir une sépulture descente.

L’épisode se termine donc sur l’enterrement de Carter, et sur  Gideon (l’I.A du vaisseau) calculant les probabilités de renaissance de Savage pour l’année 1986 ! So, let’s go pour les eighties dans l’épisode 4 !

 

Points positifs :

– Un rythme toujours aussi agréable à suivre. Le fait de passer d’un groupe à l’autre de la Team Legend durant l’épisode est plutôt bien foutu et évite les passages trop longs ou monotones.

– Hawkman et Hawkgirl ne nous manquent pas …

– Atom a enfin compris l’utilité de son armure ( Tony Stark, quitte ce corps … )

– Une référence à Batou et Sup’ plutôt sympa !

 

Points négatifs :

– Le charme des seventies n’opère plus, vivement l’épisode 4.

– Et c’est tout pour moi !

 

Verdict :

On continue dans le positif, encore un épisode très agréable à suivre ! Vivement la suite !

 

Diffusion de l’épisode 4, « White Knights», le 11 février 2016

Publié dans Série TV, TV DC | Laisser un commentaire

Legends Of Tomorrow : S1, épisode 2

  ***   Episode 2 :  » Pilot Part 2  »   ***

 On continue aujourd’hui sur le lancement de la nouvelle série « Legends Of Tomorrow » avec la seconde partie du pilote, diffusée le 28 janvier 2016 aux US.

Nous retrouvons donc notre équipe de bras cassés en 1975, puisque si ces derniers avaient fui le combat lors du précédent épisode contre Chronos, ils n’avaient pas pour autant effectué de saut temporel.

Grâce aux notes de feu le professeur Boardman, l’équipe apprend que Vandal Savage serait sur le point de se rendre à une vente aux enchères entre vilains (les fans de Arrow retrouveront une tête connue), concernant une ogive nucléaire (CF épisode précédent).

Allant à l’encontre des recommandations de Rip Hunter, ex-Maitre du Temps, un plan est élaboré par le reste de l’équipe afin de s’inviter  à cette petite réunion et tenter d’enlever Vandal. Et là, attention les yeux, nous avons le droit à une introduction d’épisode d’excellente facture ! Evidemment, le plan conçu par les Legends ne se déroule pas comme prévu, ce qui débouche sur une scène hyper badass avec de l’action et des FX de qualité !  Une démonstration des pouvoirs de chaque « héros » est faite avant le lancement d’un générique vraiment classe, tant au niveau de la B.O que des images ! Wow !

Passé cet agréable moment, retour sur le WaveRider où Rip Hunter n’est pas content du tout. En effet, l’intervention des Legends a provoqué un changement temporel  non négligeable. Notre ami Ray Palmer aka Atom a perdu un bout de son armure lors du combat, ce qui a permis a Vandal d’acquérir une technologie nouvelle et inédite en 1975 ! Une partie de l’équipe est donc désignée pour récupérer le bout d’armure, tandis que l’autre se met en mouvement pour récupérer un artefact (une dague ancienne ) pouvant a priori tuer Vandal Savage.

Nous retrouvons donc Captain Cold, HeatWave et Atom dans leur raid pour récupérer la fameuse dague. Nous apprenons qu’il s’agit de l’arme utilisée par Savage afin d’assassiner Hawkgirl et Hawkman durant leur première vie. Cette dernière est entreposée en 1975 dans un manoir bien protégé, et Palmer nous démontre qu’il semble être la caution  » gaffeur  » de la série, puisqu’il sera encore une fois  à l’origine de nouveaux soucis … Espérons que cela ne soit pas trop récurrent par la suite …

De l’autre coté, Jefferson, Stein et White Canary se lancent à la recherche du jeune professeur Stein, dans le but d’acquérir un outil fabriqué par ce dernier et permettant de tracer le bout d’armure perdu plus tôt par Palmer.

Quelques paradoxes temporels plus tard et le bout d’armure en poche, l’équipe de Firestorm reçoit  un appel d’urgence de l’équipe de Cold : ces derniers ont en fait tenté de cambrioler le manoir de Vandal Savage sans le savoir, et l’Immortel arrivé sur les lieux au même moment les a fait prisonniers.

S’ensuit alors un nouveau combat au sein du manoir, avec l’ensemble de l’équipe à l’oeuvre comme lors de l’introduction. Nous comprenons alors via la mort de l’un des membres de équipe ( no spoil ^^)  que seule Chi-Ara, aka Hawkgirl pourra porter le coup fatal à Vandal Savage avec la dague récupérée plus tot.

Une fois n’est pas coutume, les Legends prennent la fuite, profitant du K.O provisoire de Savage. Le plan A ayant échoué, Rip Hunter semble avoir son idée sur un plan de secours afin d’en finir avec Savage définitivement !

Fin de l’épisode 2, avec le décollage de la Team Legend qui s’envole vers d’autres cieeeeeeeeeeeux !

 

Points positifs :

– Une introduction du feu de dieu, avec un petit coté « Avengers » dans la manière de filmer au combat cette nouvelle équipe de héros ! Et un générique badass à souhait !

– Comme dans le 1er épisode, les voyages temporels sont sympathiques avec les changements de décor et d’ambiance. J’espère maintenant un changement d’époque pour chaque épisode, et pas seulement les 70’s.

– Un bon rythme général pour cet épisode

– Snart et Stein confirment leur statut de membres clés …

 

Points négatifs :

– Et Heatwave est conforté dans son role de brute sachant à peine parler. Rip est quant à lui étrangement en retrait dans cet épisode, alors que l’on commençait à s’attacher au personnage à la fin de l’épisode précédent …

– Ne pas chercher à comprendre l’impact des manipulations temporelles sous peine de devenir fou ou sceptique sur le reste de la série. « Retour vers le Futur » est bien plus crédible de ce coté là.

– Hawkman et Hawkgirl, quasi inexistants …

 

Verdict :

Un bon épisode pour conclure ce pilote en 2 parties : la cohésion de l’équipe prend forme, le rythme est agréable, et les voyages temporels promettent de bons moments à venir.

Diffusion de l’épisode 3, « Blood Ties », le 4 février 2016

Publié dans DC Comics, Série TV, TV DC | Laisser un commentaire

Legends Of Tomorrow : S1, épisode 1

« Legends Of Tomorrow » est une série lancée en janvier 2016, prévue sur 11 épisodes, et se présentant comme un spin-off du spin-off ( spin off de The Flash, lui-même spin off de The Arrow ).

Mettant en scène plusieurs héros et bad-guys de l’univers DC rencontrés dans les séries « mères », je vous propose ici le synopsis officiel :

« Lorsque les héros ne suffisent plus… le monde a besoin de légendes. Ayant vu le futur, qu’il essaiera désespérément d’arrêter, le voyageur du temps Rip Hunter va avoir la tâche de former une équipe disparate composée de héros et de vilains pour confronter et arrêter une grande menace – avec non seulement le sort de la planète en jeu, mais celui du temps lui-même. Est-ce que cette équipe hétéroclite pourra vaincre une menace immortelle comme ils n’ont en jamais connu auparavant ? »

 

Ceci étant-dit, je vais maintenant vous proposer une review de l’épisode pilote ( forcément subjective, mais la plus équitable possible ). D’avance, je m’excuse pour la longueur du pavé mais la mise en place de la série implique quelques explications supplémentaires. Les reviews des prochains épisodes seront forcément plus succinctes. Je suis également à l’écoute de vos remarques et points de vue en commentaire pour améliorer ces reviews !

Pour ceux n’ayant pas vu l’épisode, je vous indique que la partie qui suit comportera des SPOILERS. Vous voilà donc prévenus !

 

                                                   ***    Episode 1 :  » Pilot Part 1  »    ***

L’épisode débute donc sur une scène apocalyptique et futuriste de Londres en 2166. Emeutiers et milice sur-équipée s’affrontent au milieu des immeubles en flammes, sur fond de cris et de bruitages de destruction. Le ton est donné, le futur ne sent pas très bon.

Nous retrouvons alors un personnage rencontré lors de la saison actuelle de Arrow et The Flash, aka Vandal Savage. Ce personnage immortel a fait sa première apparition dans le cross-over annuel des deux séries mères, et bien que manquant de charisme, ce dernier s’était avéré très compliqué à vaincre pour nos héros. Il aura d’ailleurs fallu toute l’aide des team Arrow et team Flash réunies  pour en venir à bout, Hawkman et Hawkgirl en sus.

Revenons à nos moutons, avec Vandal Savage qui fait son apparition sur le champ de bataille ( après s’être manifestement une nouvelle fois réincarné après sa défaite ) et qui décide d’exécuter froidement une mère et son enfant sans raison apparente. Encore une fois, on ne rigole pas en 2166.

De fait, nous rencontrons ensuite le personnage de Rip Hunter dont la particularité est de pouvoir voyager à travers le temps. Dans la série, cela est rendu possible au moyen d’un vaisseau appelé « WaveRider », et commandé par l’IA « GIDEON ». Tout laisse à penser qu’il s’agit d’une version améliorée du GIDEON présenté dans la série « The Flash », mais cette interrogation restera en suspens dans cet épisode.

Rip est donc en conflit avec les Maitres du Temps, groupe auquel il appartient en 2166 : ces derniers ne veulent pas intervenir pour contrer les agissements de Vandal Savage, car cela pourrait influer sur le cours du temps. Evidemment, Rip ne l’entend pas de cette oreille et décide de monter une équipe afin de pouvoir s’opposer au grand méchant de cette première saison.

Retour vers le passé pour l’ami Hunter qui décolle à bord du « WaveRider », direction 2016 : nous retrouvons alors de nombreux héros mis en retrait dernièrement, afin de permettre leur intégration dans cette nouvelle série : The » Ray Palmer » Atom, White « Sara Lance » Canary, Captain Cold et son frère débile Heat-Wave, Firestorm (composé du Docteur Stein et de Jefferson Jackson ), et enfin Hawkman et Hawk Girl.

Les 8 salopards  « héros » sont finalement convaincus de rejoindre ce groupe, après avoir été enlevés par  Rip et que ce dernier leur ai indiqué que cette mission ferait d’eux des Légendes dans le futur !

Poursuite de l’épisode, avec un décollage pour l’année 1975, afin de retrouver le docteur Boardman, spécialiste de Vandal Savage et décédé en 2016. L’ambiance « Seventies » est très agréable, avec un changement visuel et sonore efficace !

A noter l’apparition d’un étrange protagoniste au look futuriste, semblant poursuivre les héros à travers le temps et n’hésitant pas à tuer les personnes n’affectant pas ou peu la ligne temporelle.

Nous apprenons finalement que le docteur Boardman est le fils de Hawkgirl et Hawkman dans le passé, avant que ces derniers ne soient tués par Savage et ne subissent une nouvelle réincarnation. Le couple ailé décide donc de ne pas suivre les recommandations de Rip et d’amener avec eux leur fils condamné à la mort 24 heures plus tard dans cette ligne temporelle. Finalement, le personnage poursuivant l’équipe à travers le temps apparait en 1975 et blesse mortellement le docteur Boardman au cours d’une (trop rare) scène d’action de l’épisode.

Il s’agit de Chronos, envoyé par le Conseil des Maitres du temps afin d’arrêter Rip. L’équipage du WaveRider prend finalement la fuite ( 8 contre 1, c’est pas du jeu ), et l’heure des explications et révélations arrive ! Attention, SPOILERS !

Rip est donc poursuivi par l’ancien groupe des Maitres du Temps auquel il appartenait, et a menti sur ses motivations réelles : on apprend dans un moment d’émotion et ho, miracle, qui fonctionne ( prenez-en de la graine Arrow et Flash ) que la femme et l’enfant tués en début d’épisode n’ étaient autres que sa femme et son fils Jonas. Rip dévoile également  que les 8 loosers ont été recrutés car leur mort (effective en 2166) n’affecterai que très peu la ligne temporelle. Pour les Légendes, on repassera, mais cela explique néanmoins la volonté de monter une équipe de « second couteaux », plutôt que d’aller chercher Flash, Arrow, ou bien d’autres héros mieux gaulés.

Devant ces révélations, les 8 « héros » décident néanmoins de ne pas quitter le navire, et de prendre leur destin en main en changeant le futur et en forçant leur destin.

L’épisode se termine enfin sur un Vandal Savage parvenant à s’emparer d’une tete nucléaire en 1975, année que vient de quitter l’équipage du « WaveRider » en fuyant Chronos.

Voilà pour le contenu de ce premier épisode ! Voici maintenant mes sentiments sur cette nouvelle série :

Points positifs :

– Des voyages temporels qui promettent de jolis changement de cadre ( le dépaysement 70’s était très court mais néanmoins sympathique )

– Un cliffhanger très bien amené vers la fin de l’épisode avec un moment d’émotion qui marche.

–  Une vanne de Captain Cold sur l’univers Star Wars qui fait mouche

– Certains Héros s’offrent une nouvelle jeunesse … (White Canary, Captain Cold, Martin Stein )

Points négatifs :

– … Et d’autres sont clairement en dessous et plombent un peu l’épisode par leur jeu d’acteur ou leur role ( HeatWave ridicule, Jefferson Jackson et Palmer en retrait, HawkGirl et HawkMan fades, Rip Hunter cabotin dans la première partie de l’épisode … ).

– Les problèmes liés aux changements temporels se font ici ressentir dès le premier épisode : enchevêtrement d’intrigues, de personnages, d’époques pour un joli merdier en perspective. L’épisode reste très abordable et compréhensible, mais des incohérences pointent déjà le bout de leur nez.

–  Vandal risque d’être un peu juste en charisme pour être LE méchant de la série …

– Rip a acheté son pistolet laser chez JouetClub.

Verdict :

Ce premier épisode souffle le chaud et le froid, avec la sensation de retrouver des défauts inhérents aux dernières saisons de Arrow et Flash , mais apporte quand meme quelques bonnes idées. Reste à ce que la mayonnaise prenne entre nos 8 équipiers pour développer le potentiel de cette série.

Diffusion de l’épisode 2,  » Pilot Part 2″ le 28 janvier 2016.

Publié dans Série TV, TV DC | 2 commentaires

#10721 : Iron-Man contre Loki

Dernier set de la trinité Marvel de ce début d’année, cette petite boite estampillée « Junior » mérite néanmoins que l’on s’y attarde !

 

 

Composée de 66 pièces, et vendue au prix public de 12,99 € sur le Shop@Home, le rapport est de 0,19 ct/pièce. Ce ratio n’a finalement pas vraiment de sens sur ce genre de set, puisque nous avons ici 2 figurines bien particulières !

En effet, cet Iron-Man Mark 3 n’a été distribué que dans un seul set et pas des moindres puisqu’il s’agissait de la première version du Quinjet (#6869),  qui n’est plus commercialisé à ce jour.

Loki, quant à lui, a été distribué dans plusieurs sets de valeurs moindre, mais est devenu relativement compliqué à dénicher.

Ce set sera donc l’occasion pour de nombreux AFOLS ayant loupé ces personnages ( et n’ayant pas cédé aux sirènes de l’achat compulsif au prix fort ) de s’octroyer ces derniers à un prix défiant toute concurrence !

 

Le reste du set est évidemment très enfantin, avec un véhicule très basique (mais dont le capot pourra être utilisé pour MODer un certain Hulkbuster), et un Tesseract plus fidèle à celui présent dans le film « Avengers ».

Verdict : Une bonne pioche à un très bon prix, l’occasion de récupérer 2 belles figurines à moindre coût !

Le set est toutefois indisponible en ligne et ce jusqu’au 21 janvier 2016 ! Je vous épargne la review vidéo qui présente ici un intérêt très limité …

Publié dans Sets Marvel | Laisser un commentaire

#76049 : Avenjet Space Mission

Second set de l’écurie Marvel en ce début d’année : la mission spatiale de l’Avenjet !

Une bien belle boite au design plutôt agréable, mais parlons chiffre :

523 pièces, un prix public de 64,99 euros, pour un ratio de 0,12 ct/pièce. C’est élevé, mais ce tarif est-il justifié par le contenu de ce set ?

 

 

D’emblée, les puristes sauteront de joie : Thanos, enfin, rejoint la collection des bad guys Marvel ! Le format bigfig est idéal, le design très fidèle et ma seule frustration concerne l’absence de gant de l’Infini sur l’une de ses mimines, mais passons !

Moins connu, mais pas moins réussi, Hypérion est également inédit. Et que dire de Captain Marvel, qui est pour moi LA figurine de ce set ! Une sérigraphie magnifique, une seconde tête, je suis sous le charme ! Enfin, une nouvelle version d’Iron Man (Mark 39), très jolie mais en deçà de sa version « Hammerhead ».

Et toujours le dernier de la classe, le mal-aimé, le cancre : Captain America, qui a cette fois-ci troqué sa bouteille de plongée et ses palmes contre des propulseurs … Je suis tombé sur un épisode de la série Avengers Assemble, et Captain ressemble plutôt à ça lors des missions dans l’espace :

Mais ne chipotons pas, nous avons ici un quasi sans-faute quant au choix des figurines.

Concernant le reste du set, nous avons un objet volant non identifié pour Thanos ( qui sait voler de lui meme au passage … ), et un Avenjet plutôt bien réalisé ! Ce dernier est composé de deux « grandes » parties, à savoir la structure de base et une navette détachable.

Vous pouvez aisément le remarquer sur les visuels ci-dessous, le collage de gommette est encore une fois conséquent …

Evidemment, nous sommes très loin du Milano en terme de détails et de confort ! Mais le rendu général est tout de même agréable. A noter également la place laissée pour Iron Man : celui-ci se fixe dans la soute, tel un clandestin de l’espace, et cette dernière est grande ouverte. Espérons que son armure reste bien étanche …

Verdict : Mon coup de coeur de ce début d’année. S’il fallait n’en choisir qu’un parmi les sets Super-Heros, ce serait celui-là !

Une fois n’est pas coutume, pas de review d’Artifex. Je vous aiguille donc sur une autre review, pour que vous puissiez admirer ces figurines et visualiser la jouabilité de ce set !

 

 

Publié dans Sets Marvel | Laisser un commentaire

The First Avenger Discovery

Première publication d’un (tout) petit MOC réalisé par mes soins !

Avant toute chose, sachez que je ne suis pas MOCeur dans l’âme, faute de vrac un peu léger mais aussi et surtout de talent !

J’adore les créations originales, parfois bien plus inspirées que les sets proposés par LEGO, et ce quelqu’en soit le format ( du king-size au micro-scale).

Ceci étant dit, en avant !

24231098045_1c08bf0306_z

Cette scène représente la découverte de Captain America tout juste sorti de la glace le conservant, par un groupe de héros qui formeront ensuite « Les Vengeurs »et qui feront du soldat étoilé leur leader.

Parue en novembre 1963 dans le comic-book « Avenger #4 », il s’agit de la première apparition de Captain dans l’époque dite « moderne ».

Lors de la réalisation de mon MOC, je n’avais pas revu cette image et j’étais persuadé que la scène se déroulait dans une grotte, isolée au milieu de la mer. Ce souvenir expliquera donc les différences de décor entre ma réalisation et le comic original :

22054339702_68a801dc88_z

Ma réalisation n’est ni compliquée, ni imposante, mais elle aura au moins le mérite d’être abordable au plus grand nombre !

J’ai essayé de respecter la présence des personnages présents lors de la dite scène, meme si évidemment certains costumes diffèrent (principalement la Guêpe et Ant-Man).

Voici donc mon petit MOC, bien gentiment retourné au vrac depuis ce cliché, mais qui aura été immortalisé avant sa destruction ^^

 

 

 

Publié dans MOC Marvel | Laisser un commentaire

#76048 : Iron Skull Sub Attack

 

Nous y voilà : qui dit nouvelle année dit également nouvelle fournée de sets LEGO à se mettre sous la dent !

Concernant l’univers Marvel, voici donc l’un des deux sets (hors gamme Junior ) de ce cru hivernal 2016 !

24122040982_7bd0464945_z

L’attaque sous-marine d’Iron Skull ( en français dans le texte ) est un set de 335 pièces, vendu sur le Shop@home au prix de 37,99 €, soit un rapport de 0,11 ct / pièce. Le prix est donc dans la fourchette basse des sets à licence Marvel.

Qu’avons nous donc dans cette boite ? Tout d’abord, 4 minifigs (dont 2 vraiment dispensables …) : Iron Man « HammerHead » Mark 37, Iron Skull, Scuba-Captain America et enfin un plongeur de l’Hydra.

24122041042_dee9c0fea1_z

La figurine d’Iron Man est très réussie, tant en terme de sérigraphie que d’accessoire avec cette armure parfaitement adaptée à ce Mark-37.

Iron Skull est lui basé sur la série « Avengers Assemble »: on aimera ou non le personnage, mais il n’empêche que son armure est ici très bien réalisée.

Enfin, dans la catégorie bonnet d’âne : un Captain-America très très décevant (on prend les mêmes et on recommence …), et un plongeur Hydra pas franchement inspiré non plus. Une belle planche de stickers est également fournie …

Le sous-marin de Red Skull est le seul véhicule de ce set (exception faite du petit engin motorisé de Hydra): il est plutôt original, pas forcément vilain, mais je n’accroche pas à ce dernier et il finira à la casse ( autrement appelée « Le vrac » ).

23603737253_4eb52676e0_z

La jouabilité de ce set n’est pas très évidente, et la principale interaction se situe sur la « cabine téléphonique – prison », qui peut au choix être intégrée au coeur du sous-marin, trainer lamentablement sur les récifs ou encore faire office d’ancre lorsque Crane Rouge va siroter un punch-coco sur la plage…

Verdict : J’achète en attendant un prix plus attractif, ou je récupère les figurines à l’unité.

A défaut de la review vidéo d’Artifex, pas encore réalisée, voici une vidéo de speed-build qui vous permettra d’admirer l’engin sous tous ses angles ainsi que ses éléments de jouabilité !

 

 

Publié dans Sets Marvel | Laisser un commentaire